MESURER NOS ÉMISSIONS DE CO2

BILAN CARBONE

TRANSPORT DE NOS PRODUITS

Le Bilan Carbone mesure deux types de transports appelés « fret entrant » et « fret sortant ». Cela correspond d’une part à l’acheminement des produits des ateliers à l’entrepôt, et de l’autre, à la livraison des produits dans les points de ventes finaux.

 

 

LA MÉTHODE DE CALCUL

Le bilan carbone prend en compte tous les transports : routiers, aériens, maritimes, ferroviaires… La Fondation GoodPlanet a privilégié la méthode la plus précise des « tonne.km », qui consiste à prendre en compte les quantités de marchandises transportées et le nombre total de kilomètres parcourus par le prestataire.

 

LE TRANSPORT : 11 % DE NOTRE IMPACT CARBONE

Contrairement à l’imaginaire collectif, le transport des produits n’est pas ce qui émet le plus de CO2.  C’est 5 fois moins que les matières premières.

Dans ce poste « transport de produits », le fret entrant (78%) génère logiquement plus d’émissions GES que le fret sortant (22%).

LE PARCOURS DU VESTIAIRE FAGUO

En Asie, en 2015 :

Usine au Vietnam :

  • 20% de la marchandise spécifique part vers la plateforme de Shenzhen. Pour cela, les produits font 60 km de transport routier et 1 500 km de transport maritime en direction du HAVRE (20 000 km)
  • 80% de la marchandise va directement au HAVRE par la voie maritime (16 166 km)

Usine en Chine : Il y a 100 kilomètres à parcourir entre l’atelier et la plateforme maritime à Shenzhen. La seule solution possible est le transport routier. La marchandise prend ensuite le bateau vers le HAVRE (20 000 km).

Au Portugal :

La marchandise est acheminée par transport routier de l’usine vers l’entrepôt FAGUO. Elle parcourt 1 400 km.

De nos entrepôts, les trajets routiers moyens sont de 350 km. Nous livrons aussi directement de Shenzhen le Mexique ou l’international par bateau.

LE BATEAU ÉMET MOINS DE CO2 QUE LA ROUTE

En 2015, une paire de LARCH, acheminée du Portugal, émet 0,664kg de CO2 pour son transport. Dans le même temps, une CYPRESS acheminée du Vietnam émet pour son transport 30% de moins que la LARCH. Le constat est sans appel : le transport d’une chaussure qui vient du Vietnam par cargo émet moins que celui d’une chaussure du Portugal alors que la distance Portugal-France est 13 fois inférieure à la distance Vietnam-France. 

Ce phénomène se confirme sur les produits fabriqués en Chine qui sont acheminés majoritairement par bateau. Leur transport émet 50% de CO2  par article que les produits fabriqués au Portugal.

Si la comparaison est faite au kilogramme, le transport d’1kg de chaussures venant du Portugal émet plus qu’1kg de n’importe quel autre produit venu d’Asie.

2019 : LE CHOIX DU TRAIN

Cet état des lieux réalisé lors du Bilan Carbone 2015 nous a permis d’envisager des pistes d’améliorations pour acheminer vos futures FAGUO.

Plus cher, plus rapide et moins polluant. Nous optons pour le train pour transporter les pièces FAGUO de nos ateliers asiatiques. Découvrir les objectifs que nous nous sommes fixés à l’horizon 2020 pour réduire nos émissions de CO2 sur le transport de nos produits.

 

Nous mesurons les émissions de FAGUO afin de mieux les réduire. Découvrir :

Le bilan carbone FAGUO. En savoir plus.

Les actions pour réduire nos émissions de CO2. En savoir plus.

Les matières recyclées : meilleure solution pour moins de CO2.  En savoir plus.

Une question ? Une remarque ? Un conseil ? Super, écris-nous à [email protected] !